Ajouter une adresse IP sur une interface existante

On peut, à un moment ou un autre, avoir besoin d'utiliser une deuxième adresse IP, par exemple pour utiliser plusieurs certificats SSL.

Si on a plusieurs interfaces réseaux, ce n'est pas un problème : il suffit de déclarer la nouvelle adresse IP sur une autre interface. Mais que faire si l'on ne dispose que d'une interface ? C'est ici qu'entre en jeu la notion d'alias pour les interfaces.

Le but de cette note est donc d'ajouter une deuxième adresse IP à une interface existante, sur une distribution Linux Debian avec un noyau 2.6.34.

Pour cela, on va déclarer notre alias dans le fichier de configuration des interfaces :

$ vim /etc/network/interfaces

On y ajoute une nouvelle interface eth0:0 (premier alias de l'interface eth0). Si votre interface de base est eth1, le premier alias sera eth1:0. Si vous voulez ajouter un deuxième alias, il sera alors nommé eth1:1 par exemple.

auto eth0:0
iface eth0:0 inet static
        address 192.168.0.10
        netmask 255.255.255.0
        broadcast 192.168.0.255

On peut maintenant démarrer cette nouvelle interface :

$ ifup eth0:0

Et vérifier qu'elle est bien montée :

$ ifconfig
eth0:0    Link encap:Ethernet  HWaddr 45:5b:25:41:d9:12
          inet adr:192.168.0.10  Bcast:192.168.0.255  Masque:255.255.255.0
          UP BROADCAST RUNNING MULTICAST  MTU:1500  Metric:1
          Interruption:23 Adresse de base:0x6000

Et voilà, c'est pas plus compliqué que ça 😀

Passer en locale UTF-8 sous Debian

Le but de cette note est de modifier le jeu de caractères par défaut sous Debian pour passer en UTF-8.

L'avantage de l'UTF-8 est qu'il permet la représentation d'un nombre beaucoup plus important de caractères : 90 000 aujourd'hui, contre 256 pour l'ISO-8859-1 (ou ISO-latin1) utilisé par défaut.

La manipulation pour changer le jeu de caractères par défaut est très simple et passe par la commande dpkg-reconfigure. Cette commande permet de reconfigurer un paquet après qu'il soit installé. Ici, nous allons reconfigurer le paquet locales :

~$dpkg-reconfigure locales

Dans la liste déroulante, vérifier que le jeu de caractères fr_FR.UTF-8 UTF-8 est coché :

[ ] fr_CA ISO-8859-1
[ ] fr_CA.UTF-8 UTF-8
[ ] fr_CH ISO-8859-1
[ ] fr_CH.UTF-8 UTF-8
[*] fr_FR ISO-8859-1
[*] fr_FR.UTF-8 UTF-8
[*] fr_FR.UTF-8@euro UTF-8
[*] fr_FR@euro ISO-8859-15
[ ] fr_LU ISO-8859-1
[ ] fr_LU.UTF-8 UTF-8
[ ] fr_LU@euro ISO-8859-15

Après avoir validé, on peut choisir le jeu de caractère par défaut. Sélectionner fr_FR.UTF-8 :

Aucun
fr_FR
fr_FR.UTF-8
fr_FR.UTF-8@euro
fr_FR@euro

Après validation, il faut se déconnecter et reconnecter. On peut alors vérifier le jeu de caractères par défaut qui est maintenant UTF-8 avec la commande locale :

~$locale
LANG=fr_FR.UTF-8
LC_CTYPE="fr_FR.UTF-8"
LC_NUMERIC="fr_FR.UTF-8"
LC_TIME="fr_FR.UTF-8"
LC_COLLATE="fr_FR.UTF-8"
LC_MONETARY="fr_FR.UTF-8"
LC_MESSAGES="fr_FR.UTF-8"
LC_PAPER="fr_FR.UTF-8"
LC_NAME="fr_FR.UTF-8"
LC_ADDRESS="fr_FR.UTF-8"
LC_TELEPHONE="fr_FR.UTF-8"
LC_MEASUREMENT="fr_FR.UTF-8"
LC_IDENTIFICATION="fr_FR.UTF-8"
LC_ALL=

Changer l’éditeur par défaut sur Debian

Si comme moi vous êtes un inconditionnel de vi* vous vous êtes aperçu que ce n'est pas l'éditeur par défaut sur Debian ! C'est l'éditeur nano qui est chargé, par exemple quand vous voulez éditer le fichier de configuration sudo ou éditer un crontab avec les commandes adéquats.

Il ne tiens qu'à vous d'en changer ! La manip est très simple, elle passe par l'utilitaire update-alternatives :

~$ update-alternatives --config editor

There are 4 alternatives which provide `editor'.
  Selection    Alternative
-----------------------------------------------
          1    /bin/ed
*+        2    /bin/nano
          3    /usr/bin/vim.tiny
          4    /usr/bin/vim.basic
Press enter to keep the default[*], or type selection number: 4
Using '/usr/bin/vim.basic' to provide 'editor'.

Ouf, sauvé ! 🙂

Techniquement, l'utilitaire met à jour un lien symbolique pour pointer sur l'éditeur désiré.

Avant :

~$ ls -l /usr/bin/editor
lrwxrwxrwx 1 root root 24 Dec 27 23:43 /usr/bin/editor -> /etc/alternatives/editor
~$ ls -l /etc/alternatives/editor
lrwxrwxrwx 1 root root 9 Dec 27 23:43 /etc/alternatives/editor -> /bin/nano

Après :

~$ ls -l /usr/bin/editor
lrwxrwxrwx 1 root root 24 Dec 27 23:43 /usr/bin/editor -> /etc/alternatives/editor
~$ ls -l /etc/alternatives/editor
lrwxrwxrwx 1 root root 18 Dec 29 14:03 /etc/alternatives/editor -> /usr/bin/vim.basic